70’s dream de Laurent Mccomber architecte

Myto, design d’espaces vivants a pris en charge l’aménagement paysager d’une maison de
Westmount rénovée par la firme d’architecture L. McComber et la designer Tania Dupont. Pour
s’harmoniser avec la résidence en briques des années 70 et la nouvelle volumétrie de la cour
arrière, l’aménagement adopte un langage minimaliste et respectueux de la végétation
d’origine.
La première étape fut de restaurer la plate-bande laissée à l’abandon au fond de la cour. Myto a
nettoyé la zone et redonné forme à ce jardin à l’anglaise adossé au mur de pierres naturelles en
veillant à respecter les variétés déjà présentes.
Dans la cour, autour de la piscine à flanc de jardin, des petits conifères bas ont été plantés, tandis
que derrière les clôtures de sécurité en lattes de cèdre, des Matteucia, présentes ailleurs
naturellement sur le terrain, prennent tranquillement leur place : ces grandes fougères pouvant
monter jusqu’à plus d’un mètre fleurissent en été. Ceinturant la terrasse en contrebas, une rangée
de lavande vient colorer et embaumer la cour.
À l’avant de la résidence, autour de l’escalier extérieur en pierre Saint-Marc, des bacs de
plantation abritent plusieurs variétés de Juniperus et autres conifères dont la couleur se marie à
merveille avec le rouge de la brique. Myto a travaillé avec des plantes couvre-sol de type alpin et
de sous-bois nécessitant peu de substrat, et des variétés qui s’adaptent à des environnements
ensoleillés comme ombragés. De l’autre côté de l’entrée, près du garage, des bacs en béton,
vestiges du Stade olympique de Montréal, contiennent des rocailles, et un érable japonais nous
accueillant à notre arrivée.
Myto signe une végétalisation harmonieuse qui participe au charme des lieux et à l’ambiance de
havre de paix émanant de cette résidence élégante au pied de la montagne du Mont-Royal.

  • Montréal
  • Aménagement paysager
  • Année: 2022
  • Photos: Raphaël Thibodeau